L’histoire oubliée des otages de Gunstett

Mes aïeux maternels Jean Herrburger, tissier-aubergiste, et sa femme Dorothée, née Lehmann, sont deux des 7 habitants de Gunstett tués ou blessés mortellement par les Prussiens lors de la bataille de Woerth du 6 août 1870. Une dalle du Souvenir français apposée dans la façade sud de l’église villageoise, inaugurée le 8 août 1932, le rappelle.

Mon aïeul a-t-il fait le coup de feu contre les Prussiens, comme Georges Stephan, 14 ans, tué dans les mêmes circonstances ? Des villageois ont-ils achevé des blessés, comme il a également été prétendu ? Les concernant, cinq explications différentes ont été avancées…

Ce matin-là, dans les vignes de Gunstett, les Prussiens se sont heurtés pour la première fois à des tirailleurs algériens (turcos), dont ils redoutaient la sauvagerie. Ils avaient également une trouille bleue d’être tirés, par derrière, par des civils, des Français fanatiques, des francs-tireurs, comme ils les appelaient. Un mouvement de panique, dans une troupe pas forcément encore très aguerrie, n’est donc pas à exclure…

Des tirs de francs-tireurs dans les ruelles de Woerth, dans l’après-midi du 6, semblent en tout cas avérés. Ils ont aussitôt déclenché l’arrestation de deux-trois dizaines de suspects et leur regroupement en deux pelotons. L’un a été amené à Soultz via Preuschdorf au QG du Kronprinz pour qu’il soit statué sur leur sort (ils seront relâchés dès le lendemain). Le 2e devait s’y rendre via Surbourg. Mais quand il arriva à Surbourg, le Kronprinz n’était plus à Soultz.

Des arrestations similaires sont signalés à Wissembourg, Riedseltz et Langensoultzbach… Mais outre-Vosges, la chasse aux civils francs-tireurs sera bien plus impitoyable, et pour cause. Faut-il les victimiser ? Y a-t-il un devoir de mémoire à leur égard ? Quel aurait été le comportement des armées françaises envers les civils allemands, si en août 1870 elles étaient entrées en Allemagne, comme elle en avaient l’intention ? Et quel a été leur comportement envers les civils alsaciens, lors de la conquête de l’Alsace par Louis XIV ?

Le cas des victimes et otages civils d’août 1870 a alimenté une propagande revancharde et anti-prussienne. A contrario, nous tenterons une reconstitution globale du phénomène, à la lumière de bien d’autres témoignages que celui, incontournable, du pasteur Georg Müller.

Jean-Claude Streicher, ancien journaliste,

historien du séjour du Kronprinz à Soultz-sous-Forêts,

généalogiste des Herrburger.

Une conférence en français

Morbi vitae purus dictum, ultrices tellus in, gravida lectus.

COMMUNE

Woerth

DATE

26 avril 2020
14h30

CATÉGORIE

Conférences

TARIF

/

Découvrez l’événement organisé par la ville de Woerth le 26 avril 2020 à l’Église Protestante : Conférence sur les otages de Gunstett. Venez nombreux !

Coordonnées

Besoin de davantage de renseignements concernant cet événement ? Contactez la Mairie du village !

ADRESSE

Église protestante – Rue de l’église, 67360 Woerth

SITE INTERNET

ville-woerth.eu